L’intelligence artificielle et le cerveau humain

Que ce soit en bourse, en médecine mais aussi dans notre vie amoureuse ou encore dans le choix de nos programmes de télévision et nos goûts en musique pour ne citer que les plus courants, l’intelligence artificielle joue un rôle majeur dans notre vie de tous les jours.

NOTRE CERVEAU

Que ce soit en bourse, en médecine mais aussi dans notre vie amoureuse ou encore dans le choix de nos programmes de télévision et nos goûts en musique, l’intelligence artificielle joue un rôle majeur dans notre vie de tous les jours.

L’émergence de ces nouvelles technologies nous oblige ou nous a obligés à repenser notre mode de fonctionnement et remodeler notre vie quotidienne. Aujourd’hui on peut se poser la question si c’est vous qui avez décidé de changer de jobs ou explorer de nouveaux horizons ou goûts. Est-ce que vous avez de vous-même en toute conscience choisi le film de ce soir ou est-ce que c’est votre box ?

L’intelligence artificielle aujourd’hui peut conduire des voitures, sélectionner votre mari ou votre prochain rendez-vous, réparer des tissus humains, prédire des pandémies telles que celle que l’on a connue et connait toujours avec le Covid 19.

Est-ce qu’on peut voir notre cerveau comme un ordinateur ?

Cela voudrait alors dire que chez l’humain il n’y pas de connexions entre les émotions, les stimuli et le corps venant ainsi contre carré la théorie d’Alan Jasanoff, professeur en ingénierie biologique à L’Université des Technologies du Massachusetts et qui donné comme nom à ce phénomène ‘la mystique cérébrale’.

Selon lui notre cerveau ne devrait pas être vu comme un ordinateur pour la bonne et simple raison est que ce qui nous fait être humains est la relation complexe entre nos sensations physiques, émotionnelles et cognitives.

Notre environnement de tous les jours fait de nous ce que nous sommes aujourd’hui et nous apprend ce qui est bien, mal, ce qui est beau, ou pas, ce qui nous plait ou non. Cela façonne également qui nous sommes, et comment nous avançons dans ce monde. On choisit de pardonner des erreurs ou non.

Est-ce qu’aujourd’hui la machine peut être capable de faire pareil ?

Il faut se rappeler que ce sont nous humains qui faisons ingérer les algorithmes aux machines. Et si la personne se trompe ? et si ces algorithmes sont biaisés ? la question est lancée.

Cette émergence d’algorithmes, de réseaux neurologiques, et autres machines en intelligence artificielle peuvent aujourd’hui analyser des centaines de données venant de différentes sources. Mais elles peuvent aussi se tromper. Nous nous trompons aussi, non ?

“C’est pour cela qu’il faut confier les données de votre entreprises à des personnes sachant analyser de manière impartiale ces données.”

Comment distinguer le vrai, du faux ?

On peut faire dire n’importe quoi aux données et les manipuler comme on le souhaite et obtenir des résultats différents selon la question posée.

Work

10 + 9 =